Partagez|

le mur de larmes / Aaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Parle mieux au chef

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6
Date d'inscription : 11/03/2017
Avatar : Tom Hiddleston
Zone libre :


MessageSujet: le mur de larmes / Aaron Sam 11 Mar - 23:47

Aaron jones

feat Tom Hiddleston


Nom : Jones, nom désormais connu de tous.
Prénom(s) : Aaron, l'irrésistible.
Date et lieu de naissance : 01/02/1979 à Seattle
Age : trente-huit ans.
Nationalité : américaine.
Orientation sexuelle : hétérosexuelle.
Statut civil : divorcé.
Profession : chirurgien spécialisé en neurologie.
Groupe : Titulaire.
Quels sont tes trois principaux défauts ? fanfaron/lâche/irresponsable.
Quels sont tes trois principales qualités ? adroit/intelligent/talentueux.
Autre signe distinctif ? Nope.

Comment doit-on t'appeler? Théo.  ahun
Quel âge as-tu? dix-huit ans.
Où habites-tu? Paris.
Combien de temps es-tu disponible? h24.
Comment as-tu connu le forum? pauliiiiiiiine  OO
Qu'en penses-tu? je l'aiiime.
Un dernier mot? la bise. et chez moi c'est quatre.

codage by miss horan

Revenir en haut Aller en bas
Parle mieux au chef

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6
Date d'inscription : 11/03/2017
Avatar : Tom Hiddleston
Zone libre :


MessageSujet: Re: le mur de larmes / Aaron Sam 11 Mar - 23:47

STORY OF MY LIFE

What you're loonking for has been here the whole time


Il était un petit garçon comme les autres, rêveur. Il rêvait de tout, de rien, de la lune, des étoiles, de l'avenir, d'aventures, de combats, et de trophées. Et il avait le grand rêve de toute une vie, celui d'un jour épouser sa voisine. Elle s'appelait Jenna, c'était une fillette imprévisible. Aventurière, drôle, populaire, et sublime. C'était son rêve alors qu'il était accoudé à la fenêtre pour l'admirer en train de jouer dans sa chambre. Parfois, il prenait son courage à deux mains pour l'inviter à jouer dans son jardin lorsque sa mère l'acceptait. Et il avait la conviction qu'un jour, elle serait sienne.

Les années passèrent, le petit garçon grandit. Toujours rêveur, mais le rêve dans un coin de la tête. Balayé loin de son quotidien, un espoir futile qui au fur du temps qui s'écoulait s'épuisait. Aaron devint un jeune homme charmant, celui qui lâchait des sourires malicieux, des remarques provocantes, des regards troublants. Il était devenu un adolescent perturbateur des esprits innocents, et prétendant à son ego se lasser de Jenna, il allait voir ailleurs. Il fréquentait de nouveaux lits, de nouvelles lèvres, de nouveaux corps, de nouveaux sourires, de nouveaux coups d'oeil, il fréquentait une nouvelle vie qui lui donnait l'illusion d'avoir trépassé sur son rêve. Il y croyait lui. Ca montrerait qu'il n'était plus l'enfant naïf. Ca lui ferait passer à autre chose. Ca lui ferait abandonner cette idée stupide qui s'était pourtant ancrée dans sa tête. Oh oui, il croyait fermement en tout ça, et il s'en persuadait vainement. Mais une fois fut de trop, une nuit fut trop bonne, une réalité trop rêche. Elle était là avec ses grands yeux verts en amande, sa chevelure blonde qui cascadait le long de sa colonne vertébrale. Elle portait l'un de ces pulls larges sur lequel était inscrit le nom d'une association qui lui était inconnue, un pantalon large qui ne dévoilait aucune de ses fines jambes graciles. Et, elle était là. A hurler pour lui faire comprendre. Et elle lui répétait les mots qui s'enchaînaient dans sa tête. Il était le père, elle voulait le garder, il pouvait ou non assumer l'enfant, personne ne devait le savoir, elle arrêterait de fumer, c'était peut-être une opportunité à prendre. Aaron resta bouche bée. Tout s'emmêlait, lui, incapable de réaliser l'énormité de l'annonce. Et, dans tout ce brouhaha, Jenna. Comme un ange, avec sa silhouette svelte qui s'élancerait. Il était à Jenna, à personne d'autre. Ni même à cet enfant, son avenir était voué à Jenna, quoiqu'il en fut. Alors que cette fille qu'il ne pouvait pas même reconnaître tentait de clarifier la situation, de l'enjoliver d'une façon vague, il la coupa. Net, sans réfléchir, comme un cri du coeur à qui l'on viendrait d'arracher le pansement. Ca fait mal, mais il faut le faire.

" Je ne peux pas. J'ai un rêve...
- Et une réalité, qui t'attend. J'attend un enfant de toi, et je veux l'avoir, cet enfant. Avec ou sans toi. "

La réalité fut qu'il n'entendit plus jamais rumeur à propos de cette fille et de leur enfant. Il le gardait comme un secret inavouable, inutile à avouer: il n'assumerait jamais les conséquences de son acte, il n'en avait jamais fait la demande. Son courage le mena à prendre les devants vers Jenna, qui devint sa femme, puis la mère de ses deux enfants, des jumeaux de sept ans. Le miracle se produit, le rêve se réalisa, mais le passé reviendrait le hanter.

codage by miss horan

Revenir en haut Aller en bas
Parle mieux au chef

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://notre-arene.forumactif.com

Messages : 39
Date d'inscription : 28/02/2017
Avatar : freya mavor


MessageSujet: Re: le mur de larmes / Aaron Jeu 16 Mar - 18:11

Officiellement validé, chouchou <3

_________________

We never go out of style
I should just tell you to leave 'cause I
Know exactly where it leads but I
Watch it go round and round each time
   
Revenir en haut Aller en bas
Parle mieux au chef

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6
Date d'inscription : 11/03/2017
Avatar : Tom Hiddleston
Zone libre :


MessageSujet: Re: le mur de larmes / Aaron Jeu 16 Mar - 18:51

ole ole ole ole
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: le mur de larmes / Aaron

Revenir en haut Aller en bas
le mur de larmes / Aaron
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tome VIII - Les Larmes de la Déesse
» Projet à Long Terme - Livre d'Armée Nains des Larmes
» CAELAN AARON COLLINS
» les écorcheurs des montagnes des larmes
» LARMES : Graals

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Arène :: Second step :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: